mardi 24 août 2010

La vie est un paquet de chips

C'est reparti, impossible de trouver le sommeil. Encore cette pomme qui me pose plein de questions. Dernièrement, c'est l'idée de la péremption qui la chiffonne. Se décrépir apparait pour elle comme une nouvelle phase, la phase chips. Elle durcit, devient chétive. Le paquet de chips a cette capacité de contenir pleins de morceaux éparses et fragiles. Tant qu'il reste fermé, son contenu est protégé mais une fois l'emballage déchiré, les chips sont à la merci du monde extérieur.
Virtuelle, cette indigène de mes pensées s'établit des repères. Bien qu'étant intemporelle, elle croit en sa date limite. Tout tourne autour de cette date. Alors, elle tente de s'organiser en fonction de cette dernière. Toutes ses peurs se cristallisent sur ce point incertain, ses doutes croissent à la mesure de son immobilité. Et si elle avait été une orange, ou un sushi?
Après l'appréhension de la chips vient le soucis du sushi; parfois le contraire. En effet, le sushi représente le fruit d'un long travail, celui qui transforme un thon en un met délicieux. Le fait que ce poisson jouisse aujourd'hui du statut d'espèce protégée lui confère encore plus de charme. Et pourtant, les craintes subsistent.
Dois-je fuir ma pomme ou la convaincre qu'une vie de sushi dans un paquet de chips présente des avantages incontournables?

1 commentaire:

Kamala a dit…

ah mon frère...pour être original, y a pas mieux,mais en plus un original fou furieux du feu de dieu qui manie si bien la plume, là je te tire mon chapeau!!!